Friends link: canada goose pas cher
Novillars

MOT DU MAIRE

BULLETIN octobre 2020 –  EDITO

Après un début d’année particulièrement éprouvant avec l’apparition de la COVID 19, cette pandémie, outre l’aspect sanitaire, a entrainé une récession économique mondiale d’une ampleur jamais connue en un laps de temps aussi court.

Après une période d’accalmie résultant du confinement, avec les vacances d’été nous connaissons une recrudescence des cas.

Il est vrai que les tests COVID 19 inexistants en mars sont plus nombreux aujourd’hui, les hospitalisations sont cependant en augmentation constante.

Notre responsabilité personnelle est engagée; respectons les gestes barrière, il en va de la santé collective.

Nous tenons à saluer le personnel communal, ainsi que le corps enseignant ayant oeuvré efficacement dans des conditions anxiogènes durant le confinement, accueil des enfants de soignants, cours à distance, préparation de la reprise de juin et rentrée de septembre.

La COVID 19 va, à notre grand regret, nous priver d’un moment convivial, le traditionnel repas des aînés prévu le 12 décembre; les conditions règlementaires rendant cette rencontre impossible.

2020, année électorale, a vu un taux d’abstention record à Novillars comme partout ailleurs en France. 

La nouvelle équipe municipale, élue le 15 mars, n’a pris effectivement ses fonctions que le 28 mai; celle-ci composée d’anciens et de nouveaux élus contribue à la bonne gestion de la commune par leur engagement.

La situation compliquée ne doit en aucun cas nous faire oublier nos engagements, même si des adaptations peuvent être nécessaires, notamment dans le temps.

Cet été, Novillars a été mis à rude épreuve avec les travaux du réseau chaleur. Nous tenons à remercier les Novillarois pour leur patience; en effet très peu de plaintes nous sont parvenues. L’utilité de ce réseau, nous le pensons, a été bien prise en compte.

La rénovation de la salle polyvalente a pris du retard. Les études débuteront au cours du premier semestre 2021, travaux en 2022 dans la mesure où la situation sanitaire reste stable.

Le réaménagement de l’espace Cousteau a lui aussi pris du retard. Nous y travaillons en collaboration avec l’AUDAB et GBM pour rendre cet espace agréable et convivial.

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle année, qui nous l’espérons au vue des avancées médicales, devrait être plus sereine.

Le maire, Bernard LOUIS.