Friends link: canada goose pas cher
Novillars

MOT DU MAIRE

accueil

VŒUX DU MAIRE 2017 – EXTRAIT

Le 5 décembre dernier, nous posions la première pierre, ou plutôt le premier coup de bulldozer sur le site de la future centrale à biomasse contigüe à la papèterie.

Moment important, quasi historique de notre cité qui voit son caractère industriel confirmé, lequel remonte à la fin du 19ème siècle, date d’implantation de la papeterie Weibel à l’époque.

Cette dernière connue au fil du temps des épisodes de crise plus ou moins aigüs, plus ou moins longs et même des fermetures.

Toujours a-t-elle su rebondir et retrouver l’élan vital indispensable à la poursuite de sa production papetière.

Une diversité importante de papier fut produite à Novillars pour arriver à celle du papier destiné à la confection du papier dit alvéolé du carton (Eric GRAVIER).

Au passage, je salue et remercie à nouveau les représentants de toutes les collectivités territoriales, des administrations, des organismes bancaires, les élus, bref tous ceux qui ont concouru à la reprise de l’activité après le rachat par M. GEMAYEL, de la papeterie du Doubs, devenue GEMDOUBS.

Mes remerciements vont aussi à l’adresse d’Eric ALAUZET, notre Député, qui accompagna sans relâche et avec une volonté affirmée, les papetiers durant les années 2012-2013, dans leur combat pugnace et exemplaire afin de maintenir en bon état l’outil de production.

Importante consommatrice d’énergie, la papeterie pourra s’alimenter dès 2019 auprès de la centrale pour biomasse productrice d’électricité et de chaleur dont elle a tant besoin pour maîtriser ses coûts de production.

Là encore, grand merci à tous les acteurs, les banquiers, le Conseil Général devenu Conseil Départemental qui n’ont pas ménagé leur peine pour faire aboutir ce beau projet alternatif aux énergies fossiles, respectueux de l’environnement et créateur d’emplois.

A cette construction s’adosse un projet de création d’un réseau de chaleur communal pouvant desservir l’hôpital, les cités Curie-Pasteur, le château géré par SDH, l’ITEP et l’école de Novillars.

Ce dossier à l’instruction depuis 2 ans maintenant est en voie de finalisation.

Nul doute que l’implication, entre autre, des 3 conseillers départementaux, les directions des différents établissements et la Mairie, permettra sa réalisation au bénéfice des résidents des HLM, du château, des hospitalisés et des écoliers Novillarois.

En 2016, une modification simplifiée de notre PLU n’a pas suffi pour traiter le foncier disponible aux Erables ; aussi une révision de ce dernier est en cours, ce qui rallonge quelque peu les délais de réalisations urbanistiques de ce secteur.

Nous sommes attentifs à l’aménagement harmonieux de ce lieu central du village.

Plus à l’Est, le nouveau lotissement de 4 parcelles jouxtant la Rue des Fougères prend bonne tournure.

Une autre vigilance porte sur la maitrise accrue de la gestion de nos effluents domestiques.

En décembre dernier, le conseil municipal a voté la réalisation de travaux de mise en séparatif des réseaux rue des Castors, rue Combe Tonneau et dans le vieux village.

Merci à la CAGB pour son accompagnement y compris dans l’instruction des dossiers de subventions.

Des liens anciens sont tissés avec Le Grand Besançon et aujourd’hui, d’autres se créent, notamment suite à la Loi NOTRE.

Souvent sollicités, nous adhérons ou pas aux propositions qui nous sont faites.

Si nous avons conservé l’instruction des dossiers en matière de construction, nous sommes favorables au regroupement d’achats par exemple et autres centralisations visant une cohérence territoriale et/ou des économies d’échelle.

Par ailleurs, la CAGB propose nombres de services « à la carte » bien utiles aux communes de notre taille, telle que l’aide juridique.

A l’Est bisontin, nous savons les projets forts en cours de réalisation et à venir ; l’ouverture récente d’un Mc Do en témoigne.

A l’heure des transferts de compétence aux communautés d’agglomération ou autres EPCI, à celle des regroupements de communes, ainsi qu’à celle des communautés urbaines … se pose la question du devenir des communes.

Pour ma part, je sais l’importance de ce premier échelon de la démocratie locale que constituent la commune et ses élus de proximité.

Je crois également que les contacts quotidiens avec les préoccupations de nos concitoyens ne sont pas incompatibles avec des regroupements ou des fusions intercommunaux, selon les modalités qui valorisent chaque territoire.

Depuis 2 ans, notre commune est inscrite, conventionnellement, au vaste chantier de la politique de la ville.

Des rencontres régulières avec nos partenaires (CAGB, H25, CAF, Enseignants, Gendarmerie, assistantes sociales, animateurs municipaux) permettent un travail sur le quartier des HLM.

Des rencontres avec les habitants (notamment avec le projet décidé de déconstruction-construction rue Cousteau), des animations telle que l’apéro avec les voisins, des petits travaux aux abords des bâtiments sont des actions concrètes à poursuivre en 2017.

Merci à tous nos partenaires et aux Novillarois pour leur implication dans ces actions.

Je voudrais vous donner des nouvelles de nos poneys, qui se sont bien acclimatés aux beaux espaces qui leurs sont réservés et dont les enfants apprécient la compagnie.

S’agissant de notre forêt, cette année verra la réalisation d’une route de desserte pour nos bois destinés à l’exploitation industrielle.

Elle concernera les communes de Roche Lez Beaupré et Chalèze, cofinancières de sa réalisation.

Si le cœur vous en dit, au retour d’une balade sous ses arbres, parfois séculaires, faites une halte à l’HEXAGONE, nouvel espace de restauration rapide récemment installé sur notre commune.

Aux écoles, nous enregistrons la fermeture d’une classe ; ce qui n’altère en rien l’implication des équipes pédagogiques très sollicitées aussi, par le « plan sécurité » et les exercices qui y sont rattachés, notamment ceux de confinement.

La prévention de toute intrusion dans l’espace scolaire est une préoccupation partagée et je veux, ici, remercier ces professionnels qui sont très sollicités et confrontés à certaines formes de violences sociétales et qui pourtant sont les garants d’une laïcité que d’anciens contestent la valeur cardinale.

Toujours très actives, les associations contribuent au dynamisme des villages en déployant des activités dont les valeurs pédagogiques, ludiques et éducatives sont le ferment d’une citoyenneté affirmée ou en devenir.

Que toutes celles et ceux qui les animent trouvent ici notre reconnaissance renouvelée.

J’associe à ces remerciements l’ensemble des bénévoles qui oeuvrent à la bibliothèque avec une amplitude horaire augmentée, aux activités périscolaires et toutes autres manifestations locales.

Ce dynamisme communal compte également le fruit du travail du comité d’animation de Novillars qui organise nombres de manifestations de plus en plus attendues par les Novillarois et nos voisins proches.

Fête du village, mardi des rives, 14 juillet, séances cinéma en plein air, boum des ados, vide-greniers et autres rendez-vous viennent ponctuer la vie communale.

Un grand merci à eux et bon vent au comité d’animation qui le vaut et le mérite bien.

A l’aube de l’année 2017, dans un contexte mondial complexe où l’actualité se déchire en drames, violences faites aux plus démunis, aux femmes et aux plus faibles, au rythme des guerres ou des actes terroristes qui frappent tout azimut ; comment formuler des vœux d’égalité, de solidarité et de paix entre les hommes ?

A ce moment, l’incantation n’est plus de mise.

La lutte contre l’obscurantisme, la xénophobie, les intolérances de toutes obédiences, l’assujetissement de l’autre, les génocides perpétués aux portes de l’Europe et au-delà ; cette lutte devient une priorité absolue.

Je crois à l’éducation des hommes qui éclaire leur pensée et brise le caveau des oppressions liberticides dans lesquelles des états auto proclamés ou autres, tentent de les réduire.

EDUQUER, toujours EDUQUER me semble l’issue incontournable vers un monde où chacun pourra s’ouvrir aux autres en toute conscience, en toute responsabilité et en toute humanité.

A tous, je formule des vœux de mieux être et de fraternité pour l’an neuf.

Dans quelques mois, nous allons élire nos futurs Président de la République et Députés.

Exerçons massivement nos droits et notre devoir lors de ces élections majeures, desquelles seront issus les acteurs politiques qui engageront toute leur responsabilité citoyenne au service d’un peuple qui a su conquérir souvent de haute lutte, une forme de gouvernance que beaucoup nous envie, la Démocratie.

Qu’ils se souviennent, comme nous, du poète qui nous dit que les pauvres ont faim et les riches ont de l’appétit !…et j’ajoute, jusqu’à quand ?

Merci.

Philippe BELUCHE